top of page
  • Photo du rédacteurMarion

Bonjour Lanzarote !


Agadir nous a donc vus partir et les Canaries, précisément Lanzarote, arriver !!



Pour le moment nous travaillons et bricolons intensément et n’avons donc pas encore exploré cette île pleine de promesses volcaniques et de l’empreinte de César Manrique. Enfin si ! J’exagère ! Nous avons tout de même fait quelques explorations…


La première, c’était… C’était ? L’hôpital bien sûr !! Le soir même de notre arrivée ! Antoine a eu, disons… le goût de faire un petit tour aux urgences après s’être cassé la binette sur le ponton ultra glissant de la marina : il a échappé à la fracture du coude et s’en est sorti avec une contusion impressionnante mais sans gravité et deux semaines de plâtre qui viennent de toucher à leur fin. La vie de ponton est dangereuse je vous le dis ! (Blague à part, les parents qui passeront à Arrecife, faites vraiment gaffe aux pontons, ce sont des vraies savonnettes)


Ensuite : les bibliothèques d’Arrecife ! Avec les autres mamans des bateaux copains, nous avons pris le pli d’y emmener travailler tous les matins notre bande de moussaillons devenus, grâce à cette solution (de génie !), super motivés pour l’école hors école ! Cette solution convient à tout le monde sur Eagle parce que comme il ne fait pas suffisamment chaud depuis quelques mois pour travailler à l’extérieur sur la table du cockpit, c’est tout de même assez sport de travailler dans le carré tous ensemble de façon confortable et silencieuse. À la bibliothèque les tables sont beaucoup plus spacieuses et confortables, nous ne sommes pas les uns sur les autres et comme par hasard, tout le monde sait chuchoter ! Et Anne, notre ainée, qui prépare son bac, peut ainsi rester travailler sans dérangement toute seule sur Eagle (ce n’est pas facile tous les jours de préparer son bac dans un petit espace avec 3 frère et sœurs à bord, je vous assure qu’elle a du mérite !)


Matinées bibliothèque avec Oliver et Alexander du voilier Illika


À part ça, nous prenons nos marques. Après quelques mois passés au Maroc, le retour en Europe est mine de rien un petit chamboulement à différents niveaux (mon dieu les prix !!! Je n’ose même pas imaginer ce que ce doit être en France).


Nous encaissons le passage à une météo plus fraiche, plus ventée, plus humide (toute cette pluie qui tombe !! Qui a dit que les Canaries sont ensoleillés toute l’année ?!).

Et plus sableuse aussi ! Nous aurons fait l’expérience déplaisante de la calima, ce vent chaud qui, après avoir traversé quelques milliers de miles par-dessus terre et océan, alourdit le ciel canarien de poussière de sable et la dépose partout (j'ai mis quelques photos). Il s'appelle calima ici, chergui au Maroc...



Cette calima était un épisode très désagréable pour les yeux et la gorge irrités par cette poussière, qui nous a poussés à rester cloisonnés deux jours à l’intérieur d’Eagle, hublots quasiment fermés. Bon, c’est passé, et après un grand nettoyage de toute cette couche de poussière ocre c’est presque comme si rien ne s’était passé !


Et nous participons un peu au carnaval qui est paraît-il le plus important après celui de Rio !


Antoine et Agathe avec Oliver et Alexander du voilier Illika et Sacha du voilier Spirit Eagle

Voilà pour les quelques nouvelles de ces deux dernières semaines depuis notre arrivée.


Nous allons rester quelques mois aux Canaries, je vous expliquerai tout ça au cours des prochaines semaines, le programme va être dense !!


Arrecife à Lanzarote, juste à côté de la marina


On pense fort à vous tous, les équipiers, depuis notre petite île. Merci de nous continuer à nous accompagner dans ce périple incroyable !! Vous êtes extraordinaires !


Coucher de soleil sur la marina de Arrecife


 

Merci d'avoir lu cet article !


Il vous a plu, vous a été utile ? Nous vous invitons à rejoindre et à soutenir notre aventure en vous abonnant à nos pages sur les réseaux sociaux :

et à notre newsletter en bas de cette page.


Merci et à bientôt ! 🙏😀



bottom of page