top of page
  • Photo du rédacteurMarion

Noël autrement...


J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d'année, les équipiers. J'ai une pensée particulière pour toutes celles et tous ceux qui sont seuls, malades, endeuillés, démunis... pour qui cette période amplifient très certainement les difficultés.


Cette période étant passée, j'ai envie de partager notre expérience d'un Noël différent...


Au Maroc, rien n'évoquait Noël : aucune décoration dans les rues et les vitrines, aucune ambiance de fête, un temps d'été... Et en plus, nous nous étions évadés 4 jours vers l'est du Maroc, aux portes du désert, loin, encore plus loin de toutes ces festivités, et sommes rentrés le 24 au soir... Je n'avais donc vraiment pas la tête à Noël et n'ai pas réussi (n'ai pas essayé non plus !) à recréer la magie de cette période de l'année. Le contexte influence tellement nos pratiques et nos pensées...


Mais cette ambiance traditionnelle a vraiment manqué aux enfants et face à la menace d'une mutinerie j’ai frôlé le sentiment d'être une mère indigne...

Bon, je me suis rappelé que je leur offrais déjà suffisamment à travers l'aventure que nous vivons pour ne pas laisser la culpabilité m'attraper. Elle est si toxique, je le garde toujours à l'esprit, de sorte que quand elle pointe son nez, je me débrouille pour lui tourner les talons !


Et vous savez quoi ? J’ai même finalement osé me réjouir de la frustration des enfants ! Si si ! Parce que, comme à chaque fois, ce qui semble causer problème à un moment finit tôt ou tard, si on regarde bien, par offrir une opportunité.


Cette expérience de Noël radicalement différent a été une opportunité de leur apporter une leçon de vie supplémentaire...

L'occasion de mesurer combien nos traditions nous aident à avoir les repères dont nous avons tant besoin : les décorations, l'ambiance de fête, ce sont des repères temporels, saisonniers, qui renvoient au connu qui fait du bien, a fortiori pour les enfants... Et sans ces repères nous ne savions en effet plus vraiment où nous en étions.

L'occasion aussi de constater que quand on perd certains repères, on prend mieux conscience de certains autres, peut-être plus essentiels encore : la famille, les liens humains, l'amour...

Et que nos traditions sont peut-être justement avant tout l'occasion de chérir et de préserver ces liens si précieux : nous avons bien compris comment cette ambiance de Noël générale et les repères qu'elle donne participent à donner l'élan de se réunir...

Et finalement que préserver les liens humains c'est avant tout une question d'intention, pas de coutumes et de décorations, et que ça demande du travail, de l'engagement...


Nous avons donc fait autrement. SANS décoration. SANS sapin. SANS réveillon du 24. SANS notre habitude des cadeaux le matin du 25. SANS leur grand-mère.

Mais AVEC des pensées énormes pour elle. AVEC l'intention de passer un moment fort tous les 6 malgré tout ces « SANS ». AVEC 23 personnes sur Eagle le jour de Noël grâce à ces liens extraordinaires entre bateaux copains du port d'Agadir ! Et AVEC un spectacle de trapèze que nous ont offert Claire, Agathe et Antoine sur un bateau copain où les 3 filles font du cirque et ont installé un trapèze sur le tangon du spi, au-dessus de l'eau. Ils ont tant appris en quelques jours, quel cadeau pour eux comme pour nous !




Après la soirée, dans la lancée, nous avons fêté de manière improvisée un Noël en famille avec quelques cadeaux que nous avions glanés au fil des mois et de nos escales depuis notre départ.... Des cadeaux éclectiques qui portent chacun le souvenir d'un moment de notre voyage...


Nous avons donc fait autrement mais nous avons fait ensemble, et c'est bien là l'essentiel.


Nous avons fait autrement et c'était extra !!

D'autant plus extra que cette nouveauté nous a confirmé que nous pouvons et savons faire autrement ! De toute évidence, sortir de sa zone de confort pousse à éprouver nos capacités d'adaptation, de rebondissement, de création... pout prendre confiance en elles et mieux supporter le changement les prochaines fois... Le cercle vertueux. C'est aussi cet aspect éducatif du voyage que nous aimons.


Et au milieu de toute cette nouveauté, nous avons tout de même réussi à garder quelques points de repères en réinjectant certaines petites habitudes qui ont du sens pour nous :


🎄Un Noël minimaliste, avec peu de cadeaux et les plus utiles possible,



🎄 Prendre le temps de savourer chaque cadeau : les enfants ouvrent leurs cadeaux à tour de rôle et pendant que l'un s'affaire à ouvrir un de ses paquet, autour, tout s'arrête, tous les yeux et toute l'attention sont portés sur ses gestes et son cadeau. Cela embellit tellement cet instant. Cela donne de la valeur à chaque cadeau, aussi petit soit-il. Et cela rallonge le plaisir en évitant la boulimie et la hâte. On adore !



🎄Et puis, ouvrir les paquets avec délicatesse (ce qui participe là encore à profiter de l'instant présent) pour ne pas abimer les papiers que je réutilise à chaque années années depuis des années maintenant. J'ai emmené ma petite réserve sur Eagle, et j'ai beau adorer le principe des Furoshiki (ces emballages cadeaux japonais en tissu réutilisables), pour le moment je continue de procéder ainsi car ma petite réserve, vu le soin avec lequel les enfants ouvrent leurs paquets, est encore en état et fonctionne très bien !



Voilà voilà, j'ai encore écrit des tartines mais j'avais envie de partager ici notre expérience.


Et vous, comment avez-vous vécu ces fêtes de Noël ?

Je vous embrasse fort fort.


 

Merci d'avoir lu cet article !


Il vous a plu, vous a été utile ? Nous vous invitons à rejoindre et à soutenir notre aventure en vous abonnant à nos pages sur les réseaux sociaux :

et à notre newsletter en bas de cette page.


Merci et à bientôt ! 🙏😀



Comments


bottom of page